EQUIPE 3 – J1

Une nouvelle saison commence avec une nouvelle équipe composée de jeunes Nathalie L. et Pauline T. et de vieux Bruno C. et Elysé L., mais aussi de très jeune Séverine C. et de très vieux Philippe Z. Cet équilibre savamment pensé (par qui ???) allait passer un véritable test lors de cette 1ère journée d’interclub :l’équipe de Beauvoir de Marc est coutumière du haut niveau départemental.
On commence par le simple homme qui oppose visiblement 2 vieux lions qui n’ont pas dû s’entrainer depuis longtemps. Après quelques échanges, les spectateurs comprennent vite que le match va être d’une piètre qualité. Lorsque l’un des joueur met son service en dehors du terrain l’autre lui répond en smashant dans le filet… le 1er qui réussira à frapper 3 volants consécutifs sans faute prendra sans aucun doute un avantage considérable. A la pose, le joueur de Beauvoir moins mauvais prend la tête. Mais l’espoir reste de vigueur, les 2 joueurs semblent épuisés par leur médiocrité. Malgré l’intervention du coach Philippe Z qui rappelle à Elysé qu’il n’est pas en train de faire un match de double, la suite reste catastrophique. La défaite est inéluctable en 2 sets.
Lorsque Nathalie entame son match de simple elle apparait plus motivée que jamais (on avait dit aux filles qu’elles auraient une belle récompense si elles gagnaient…). Elle défie la puissance de son adversaire avec une finesse tactique jamais observée jusqu’à présent. Elle sait qu’il ne faut pas céder un centimètre de terrain à cette force de la nature recrutée par Beauvoir. Elle gagne le 1ersets. Mais le combats devient encore plus intense, on se dit qu’elles ne finiront pas la nuit. Nathalie craque et perd ce second set. Alors que chaque spectateur craint le pire une lueur d’espoir réapparait : Nat semble transcendée (elle repense à la récompense nous dit alors Bruno)… elle esquive les coups de son adversaire… droite, gauche… crochets, uppercuts… Le titan est KO… Victoire en 3 sets… Bravo Nathalie
Ce troisième match est très important, il est le 1er tournant de la rencontre. Philippe fort de son expérience et de l’analyse des caractéristiques des adversaires (poids, taille, masse graisseuse, alimentation, heures de sommeil durant les 6 derniers mois, aérodynamisme de la coupe de cheveux, penchants sexuels ou pas… et oui Phiphi c’est un perfectionniste) choisie Pauline pour partenaire. D’après lui « ça peut marcher entre eux » (???). Pourquoi pas, de notre côté on ne cherche pas à en savoir plus. Le match commence. Malheureusement, ca à duré 7 points (il parait que c’est toujours comme ça en mixte), après fini les sourires, les encouragements… les visages se sont tendues, l’incompréhension s’est installée. On leur a proposé d’en parler mais trop tard, Pauline se sentais critiquée, Philippe ne se sentais pas à la hauteur… il aurait voulu être plus fort et les sauver tous les deux de la défaite. Mais non 2 sets et c’est fini… « Voilà c’est fini, on a tant ressassé les mêmes théories, on a tellement tiré chacun de notre côté que voilà c’est fini… lala lala lala lalalalalala ».
Plus droit à la défaite à 2-1. Nathalie et Séverine le savent. Elles sont sérieuses, attentives. Les points sont longs, longs, longs. Elles s’accrochent. On se dit que le 1er set risque d’être décisif. Et pirouette cacahouète, elles se cassent le bout du nez à 2 points de conclure. 20-22 dure !!! Ça fait mal… le moral est entamé. Les 2 joueuses de Beauvoir profitent de cette baisse d’intensité pour prendre le large. Nathalie et Sévérine se ressaisie mais trop tard. Elles ne reviendront pas. Sniff….
Reste le dernier match, pour l’honneur. De l’honneur Philippe et Bruno n’en manqueront pas. Philippe blessé par la vieillesse lors du match de mixte joue sur 7 doigts de pieds (une jambe et demi quoi). Bruno touché par la détresse de son coéquipier joue avec sa main gauche. Ils sont malmenés par leurs adversaires expérimentés et perdent le 1er set. Lorsque les joueurs changent de terrain Philippe doit ramper pour économiser sa jambe douloureuse. Après 10 bonnes minutes il atteint enfin l’autre côté… Bruno partenaire modèle l’aide à se relever. Et là MIRACLE… se geste plein de solidarité et d’amour réveille chez Philippe un profond sentiment de rébellion (« je dois le faire pour lui, pour mes partenaires, pour mes enfants, ma femme, la présidente du club et John* »). Fièrement, il se redresse (on pourrait presque entendre la musique de Rocky ou de karaté kid en fond). Victoire en 3 sets… Bravo, on applaudit le retournement de situation… Les joueurs de Beauvoir restent sans voix, incrédules. Bruno nous dira en zone mixte qu’il a toujours eu confiance en son adversaire et ajoutera « il y a pas plus dangereux qu’un sanglier blessé »…
On perd donc la rencontre 2-3… nous attendrons notre revanche avec impatience.

*Moi non plus je ne sais pas qui est ce John

2 comments on “EQUIPE 3 – J1

  1. A défaut d’être performant en jeu, on peut observer que le capitaine de cette équipe est en forme en verbe !
    Une magnifique prose qui ferait (presque) oublier la défaite face à (ne l’oublions pas) une belle équipe de Beauvoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *